Skip to content

Simone Weil : vérité, justice et bien public contre les partis politiques | Philitt

10 septembre 2016

via Arrêt sur Info

« Les partis sont des organismes publiquement, officiellement constitués de manière à tuer dans les âmes le sens de la vérité et de la justice », estime Simone Weil dans sa Note sur la suppression générale des partis politiques écrite en 1940. Morte le 24 août 1943 à l’âge de 34 ans, elle ne prendra jamais conscience de l’ampleur des totalitarismes dont elle fut la contemporaine : hitlérisme et stalinisme. Cette Note est un manifeste lumineux  pour la pensée libre.

La radicalité de Simone Weil s’exprime tout particulièrement dans sa Note sur la suppression des partis politiques. Le terme même de « suppression » avait paru excessif à André Breton qui publia ce texte en 1950 dans la revue Combat sous le titre « Mettre au ban les partis politiques ». Jacques Julliard, grand amoureux de Simone Weil, préfère quant à lui parler de « dépérissement ». Qu’y-a-t-il de si problématique dans la notion de parti politique pour pousser la Vierge Rouge à une telle intransigeance ?

Lire la suite : Simone Weil : vérité, justice et bien public contre les partis politiques

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :