Skip to content

Pourquoi les Arabes ne veulent pas de nous en Syrie, par Robert F. Kennedy Jr | Les Crises

3 août 2016

Soixante ans d’incessante déstabilisation du Moyen-Orient par les USA expliquée par un grand témoin du système Impérial.

Ils ne détestent pas « nos libertés ». Ils détestent que nous ayons trahi nos idéaux dans leurs propres pays – pour du pétrole.

Par ROBERT F. KENNEDY, JR

En partie parce que mon père a été assassiné par un arabe, j’ai fait un effort pour comprendre l’impact de la politique américaine au Moyen-Orient, et particulièrement des facteurs qui motivent parfois des réponses sanguinaires de la part du monde islamique envers notre pays. Tandis que nous nous concentrons sur l’émergence de l’État Islamique et recherchons l’origine de la barbarie qui a pris tellement de vies innocentes à Paris et San Bernardino, nous pourrions vouloir regarder au-delà des explications confortables relatives à la religion et l’idéologie. Nous devrions plutôt examiner les explications plus complexes de l’Histoire et du pétrole et comment elles pointent un doigt accusateur vers nos propres rivages.

Lire ici :  Pourquoi les Arabes ne veulent pas de nous en Syrie, par Robert F. Kennedy Jr

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :