Skip to content

L’analyse de Douguine sur Donald Trump et les États-Unis | Le blogue noir de Broceliande

3 août 2016

Extraits :

Pour Alexandre Douguine, « Si Donald Trump devient le président des États-Unis, nous pourrons reprendre espoir et constater que l’ère de l’hégémonie américaine est révolue. Le Dragon blessé aura disparu. Mais si Hillary Clinton, la fille du Dragon, est à la maison blanche, alors l’agonie dangereuse se prolongera encore quelque temps! »

(…)

Le dragon a pénétré les élites politiques, l’économie, l’éducation, les médias, et parfois les cercles de sécurité dans les pays européens et asiatiques. En Russie, les forces proaméricaines dominaient presque ouvertement durant les années 90, et c’est dans les années 2000 que Poutine a commencé à repousser peu à peu leur pouvoir. Ces réseaux ont réussi à se répandre dans les pays islamiques, où l’islam radical, serviteur du Dragon américain, est devenu leur outil de combat.
Mais à l’apogée de sa puissance, le Dragon a fini par encaisser des coups, probablement même des coups mortels. A partir des années 90 tous les pays qui n’ont pas incliné la tête devant l’hégémonie américaine et qui n’ont pas accepté l’irréversibilité du monde unipolaire ont formé peu à peu le club informel et ont entrepris la résistance au Dragon. La Chine a tenu cette ligne très prudemment en entreprenant sa modernisation et sa libéralisation, tout en garantissant sa souveraineté nationale.
Au début des années 2000 la Russie a entrepris la même voie. L’Iran a fait de même et l’Inde contemplative a aussi tenté d’éviter le dictat américain.
L’opposition s’est même formée chez les subordonnés du Dragon dans l’Union européenne, en Turquie et parmi les extrémistes salafistes proaméricains. L’essentiel à retenir: les Américains, ayant reçu la chance historique de gouverner le monde, ont échoué. Peut-être manquaient-ils d’expérience impériale, d’esprit ou de ressources. C’était la surchauffe de l’hégémonie. Le dragon était faible.

Lire l’article : LE BLOGUE NOIR DE BROCELIANDE: L’analyse de Douguine sur Donald Trump et les États-Unis

 

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :