Skip to content

Négociations avec les groupes armés : Vers une indépendance pour Kidal ? | Malijet

5 juillet 2014

En effet, le peuple croyait encore illusoirement qu’il avait une armée capable au moins de corriger le MNLA. Le réveil fut brutal. Ce dernier rempart vaincu par l’adversité, l’heure est à la résignation, au fatalisme.Tous admettent désormais que la France et le MNLA ont gagné. D’ailleurs la haine envers la France s’est sensiblement atténuée depuis, puisque nombreux sont ceux qui disent maintenant que même le MNLA est capable d’occuper tout le territoire et que par conséquent, il faudrait ‘’raison garder’’ et accepter les conditions posées par l’ancienne puissance coloniale. Qui, au moins, pourrait nous éviter une énième humiliation, qui serait de nous soumettre à l’autorité du MNLA. Oui, contrairement à l’ex ministre de la Défense sacrifié, Soumeylou Boubèye Maiga qui disait que ‘’ perdre une bataille ne signifie pas perdre la guerre’’, nous ne sommes pas loin de penser que la guerre est perdue. La stratégie est simple. Le gouvernement d’IBK, sous la houlette de la France, va nous sortir un jeu de mots du genre ‘’ décentralisation, ou autre’’.

dans :   Négociations avec les groupes armés : Vers une indépendance pour Kidal ? Mali Bamako.

Publicités

From → Faits de guerre

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :