Skip to content

Ukraine – Une première évaluation de la dernière offensive Ukie sur la Novorossia | Réseau International

3 juillet 2014
  • Les attaques ukrainiennes ont fait usage d’une puissance de feu massive, mais non discriminante. Soit il s’agit d’une politique délibérée de la junte afin de terroriser la population civile et, ainsi, de purifier culturellement le Donbass [NdT : en poussant les russophones à fuir], soit les forces ukies sont très mal formées. Quelle que soit la réelle raison, il y a beaucoup de victimes civiles, mais l’effet de cette puissance de feu sur les forces de la résistance n’a pas été aussi mauvais qu’on aurait pu le craindre.
  • Les deux parties ont subi des pertes, quoique les attaquants aient bien davantage souffert du fait de plusieurs embuscades réussies de la résistance, laquelle a attiré les forces attaquantes dans des « sacs de feu » [Ndt : embuscades à grande échelle, comme par exemple lorsqu’une unité entière, poursuivant avec confiance ce qu’elle croit n’être qu’un petit gibier, se trouve, à un moment donné de sa poursuite, piégée par un nombre bien plus conséquent d’ennemis positionnés pour la recevoir] et les ont quasiment anéanties.
  • Les Ukies semblent avoir testé la résistance en faisant ce que l’on appelle en russe une « reconnaissance par le feu », ce qui consiste à engager une force ennemie afin principalement de jauger sa réponse et de découvrir où sont situés ses points faibles. Apparemment, aucun point faible de ce genre n’a encore été découvert.

viaUkraine – Une première évaluation de la dernière offensive Ukie sur la Novorossia 

Publicités

From → Faits de guerre

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :