Skip to content

Irak: l’effet domino… jusqu’à la guerre nucléaire? | RIA Novosti

3 juillet 2014

Une description de la situation du Moyen-Orient avant l’invasion américaine et l’analyse de l’enchaînement des événements qui s’accélèrent sans que l’on perçoivent une raison qui pourrait les interrompre un jour…

 

Les combattants de l’État islamique en Irak et au Levant EIIL, une organisation sunnite qui a proclamé dimanche la création d’un califat islamique en Syrie et en Irak, agit dans l’intérêt stratégique des États-Unis.Ils remettent en effet en cause le gouvernement du premier ministre irakien chiite Nouri al-Maliki, qui s’est rapproché de l’Iran, s’est opposé au renversement de Bachar al-Assad et a fait revenir dans le pays des compagnies russes pour leur accorder 15% des contrats d’exploitation des gisements de pétrole et de gaz.Washington est-il réellement confus par les agissements de l’EIIL et ignore-t-il comment stopper l’offensive sur Bagdad? Non: s’il arrêtait de financer les branches de l’organisation en Syrie, les armes n’arriveraient plus entre les mains des terroristes en Irak. Mais Washington ralentit sciemment l’aide à Bagdad, permettant à l’EIIL d’élargir son influence au maximum.

viaIrak: l’effet domino… jusqu’à la guerre nucléaire?

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :