Skip to content

Frédéric Pichon : « L’Occident s’est complètement trompé en Syrie, on le dit enfin ! » | Afrique Asie

28 juin 2014

« Pourquoi n’a-t-on pas aidé davantage l’opposition syrienne ? Tout simplement parce que dès le début, les chancelleries savaient quels types de rebelles agissaient sur le terrain. Le Quai d’Orsay avait toutes les informations depuis le début. »Dans un éditorial du Point daté du 26 juin dernier, Franz-Olivier Giesbert, révèle, s’appuyant sur des travaux d’expert, qu’en Syrie, seuls les rebelles djihadistes ont pu perpétrer l’attaque chimique de Ghoutta. Il accuse ouvertement le Monde, le gouvernement français et les services secrets américains d’avoir montré du doigt, sans preuves, le régime d’Assad, pour justifier les frappes à venir. Cet éditorial aurait dû l’effet d’une bombe, non ?Si FOG, qui connaît tout le monde à Paris, écrit cela, c’est que désormais, ce thème commence à faire consensus : on peut en parler. Mais cela illustre comment fonctionne notre système médiatique. Les informations ne sortent que quand le système lui-même l’autorise. Et toujours en différé. À présent, cela n’intéresse plus personne. Il s’agit pourtant d’une véritable forfaiture.

voir : Frédéric Pichon : « L’Occident s’est complètement trompé en Syrie, on le dit enfin ! ».

Publicités

From → Propagande

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :